Environnement

Trois (cents) Places fort décriées

La compensation de trois cents places de parking, supprimées à l’occasion de la requalification du secteur des “Trois Places” (Madeleine, Prêcheurs et Verdun) est le prétexte à la création d’un nouveau parking ( 259 places, 14 millions d’euros) enterré sous le Parc Rambot.

Ce projet de construction, vivement contesté par les habitants (CIQ Pont de Béraud) et par plusieurs associations, était bloqué jusqu’à présent par une interdiction édictée par le Plan Local d’Urbanisme de 2015.

Une modification de ce PLU ( afin d’annuler cette interdiction) est envisagée et fait en ce moment l’objet d’une enquête publique (du 12 juin au 17 juillet 2017).

Quelques réflexions pour alimenter le débat :

  • Dans le parc, une quinzaine d’arbres est menacée car le chantier nécessiterait leur déplacement. Ceci, en aucun cas et malgré tout ce que l’on peut en dire, ne pourrait se faire sans risques.
  • Le Plan de Déplacements Urbains (12/2015) spécifie que “l’enjeu est de sortir les voitures des centres urbains pour les reporter dans les parcs relais“. La création d’un nouveau parking intra-muros va à l’encontre de cette orientation.
  • Pourquoi créer un parking supplémentaire alors que :
    . Aix possède déjà le taux de places de parking par habitants le plus élevé de France.
    . Ces parkings peuvent accueillir sans problème les places supprimées en ville.
    . Le report de ces stationnements peut se faire sur 8 parkings situés à quelques minutes de marche à pied.

  • Transposons la situation à notre quartier : que dirait-on d’un projet de parking de 270 places sous le parc Jourdan alors que le Parc relais du Krypton est à quelques minutes de marche ? Nous n’y verrions qu’une aberration et accueillerions avec plaisir le soutien des citoyens aixois de tous les quartiers.

A la suite de cette longue période électorale, voici donc encore une occasion d’exercer notre devoir de citoyens, en nous informant et en faisant part de nos propres réflexions sur le registre de l’enquête.


Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.