Circulation

Difficile lendemain de fêtes

Le 28 décembre, l’Adjoint Délégué à la règlementation de la circulation et du stationnement (M. Eric Chevalier) a signé un arrêté municipal réglementant le stationnement payant dans notre quartier.

Nous avons eu la surprise de voir que le tarif « résident » proposé(1) ne tient pas compte et désavantage nettement les personnes qui ne prennent pas régulièrement les transports en commun(2) ou les séniors les empruntant gratuitement.

Les tarifs ainsi que les dispositions particulières concernant notre quartier ne correspondent pas au projet qui nous avait été présenté fin novembre par M. Eric Chevalier(3), et encore moins à ce que nous lui avions demandé par la suite(4).

L’élaboration de cet arrêté semble avoir été unilatérale et nous considérons ne pas avoir été entendus. Nous allons donc poursuivre nos discussions en espérant pouvoir faire valoir des arguments que nous considérons comme légitimes.


(1) Abonnements « résident » décidés dans l’arrêté municipal :
– annuel avec déduction Pass Aix-en-Bus → 300€
– mensuel avec déduction Pass Aix-en-Bus → 30 € (10 mois de septembre à juin)
(2) Le prix de l’abonnement « Pass Aix-en-Bus » est totalement déductible de l’abonnement « résident ».
– Aix-enBus : Pass annuel = 260 € / Pass mensuel = 27 €
(3) Le 23 novembre 2017, une série de propositions d’abonnements nous avait  été présentée par M. Chevalier :
– annuel avec déduction Pass Aix-en-Bus → 270 €
– mensuel avec déduction Pass Aix-en-Bus → 27 € (10 mois de septembre à juin)
(4) Le 15 décembre, dans un courrier de synthèse, nous avons proposé à M. Chevalier :
Pour les utilisateurs des transports en commun :
–  abonnement annuel avec déduction Pass Aix-en-Bus → 260 €
–  abonnement mensuel avec déduction Pass Aix-en-Bus → 27 € (10 mois de septembre à juin)
Pour ceux qui n’utilisent pas régulièrement les transports en commun, ou les séniors disposant de la gratuité des transports :
abonnement mensuel sans déduction Pass Aix-en-Bus → 13.50 € (135 € sur 10 mois par an)


25 commentaires

  • Meilleurs vœux à tous et à notre quartier pour 2018.
    Comme la plupart des personnes qui ont laissé un commentaire, je suis soucieux des conséquences de la généralisation du stationnement réglementé sur les résidents dans notre quartier.
    Autant je n’en conteste pas le principe, autant je crains à juste raison que les modalités pratiques compliquent exagérément le quotidien des habitants:
    Coût élevé (alors que la fiscalité locale va augmenter avec la métropole), conditions contraignantes (délivrance des titres, obligation de déplacer son véhicule tous les jours même lorsqu’on est absent, etc…), casse-tête pour les cas particuliers (exemples: hébergement gratuit, famille, double résidence, locations meublées, véhicule dont la CG n’est pas domiciliée dans le quartier, etc…), effet pervers incitant les riverains à utiliser leur voiture plutôt que de la laisser stationnée en faveur de la marche, du vélo ou des transports en commun… sans compter l’offre de substitution de services publics de transport qui n’est pas encore adaptée (Aixenbus est au début de sa restructuration autour du BHNS… mais 2 ans de travaux, inexistante de services de type Autolib ou vélolib)… il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs.
    Le stationnement réglementé entre en vigueur le 1er janvier 2018.
    Il me semblerait sage de le faire en deux étapes: une entrée en vigueur effective pour le stationnement ordinaire d’une part et d’autre part un moratoire total en 2018 pour le stationnement résident (càd gratuité et modalités bénéficiaires assouplies) le temps de convenir en bonne intelligence entre la ville et les différents CIQ (qui sont les représentants des citoyens) de modalités pratiques du stationnement résident qui soient commodes et qui emportent l’adhésion générale des aixois… ça semble aller de bon sens.
    C’est pour ma part le vœu apaisé que je forme pour 2018.

    • Bonjour,

      j’ai laissé un commentaire Dimanche soir que je m’étonne de ne pas voir publié à ce jour…
      Je disais ne pas être d’accord avec les synthèses du CIQ qui entérinent le plan de calamiteux de circulation tel qu’il nous est imposé. Ce tarif résidentiel, montre bien que nous sommes en train de nous faire « avoir » , nous devons organiser une réunion publique et faire des propositions. Pour ma part, après réflexion avec mes voisins, je proposais d’inverser le sens de la rue Montmajour pour avoir un accès direct du haut du quartier vers Brossolette.
      Cdlmt

  • Morituri te salutant !
    Bonjour dans le club des sacrifiés du plan campus ( tels les habitants des Saules Ave R. Schuman qui, après avoir subi des mois et des mois de travaux bruyants, et, désormais la présence monstrueuse du Parking Schuman de plusieurs étages bâti à 10m de leurs fenêtres, ne peuvent maintenant plus entrer chez eux qu’aprés avoir suivi un parcours des plus compliqués et contraignants… Triple peine …).
    Quadruple,maintenant si on doit comme moi et mon frère se garer rue Santo Estello pour aller chercher notre maman âgée, pour l’aider à aller faire ses courses, ou lui livrer ce dont elle a besoin : il va falloir encore cracher au bassinet plein pot pour juste l’aider à vivre là où elle a toujours vécu, et simplement lui rendre visite!
    Trois fois que les ´gardes du corps’ de M. Zazoun me ´serrent’ au moment où j’essaie de l’interpeller (calmement) à ces sujets, à l’occasion des réunions de (soi-disant) concertation ou cérémonies de vœux ( ou plutôt d’auto-congratulation des édiles), et trois fois la promesse (jamais tenue) de me faire rappeler rapidement et sans faute par l’intermédiare de sa secrétaire …
    Si nous voulons que nos doléances soient entendues, et qu’on cesse de nous ´endormir ´ en canalisant nos remarques et suggestions par un échange trop discret et courtois ( et donc malheureusement assez infructueux, il semble..) entre décideurs municipaux et responsables du CIQ (tout dévoués que soient ces derniers), je suggère que nous nous répondîons aux invitations de la mairie, ou nous présentions aux audiences que nous pourrions lui demander, en groupe constitué , les plus nombreux possible (sereinement et avec discipline) , sous la houlette de nos porte-paroles , après s’être rassemblés à une heure et un point donnés ( au besoin, en convocant lla presse locale, ou en diffusant nous-même en ligne un petit reportage sur notre action) , pour ne plus rester ‘ invisibles ´!
    Il serait ainsi plus difficile de diluer nos démarches, requêtes et suggestions trop souvent individuelles dt dispersèes, dans un océan de salutations et de présentations techniques laissant la portion congrue, en fin de réunion, à la ´vraie ´ parole des usagers du quartier qui, polis et timides, se laissent ‘pacifier’ par des réponses lénifiantes et des promesses orales nébuleuses, peu contraignantes pour leurs auteurs ( voir tarif ´résidEnt’ -respectons le français , svp – finalement imposé de manière quasi-dictatoriale, sans le moindre aménagement pour les personnes ne pouvant plus se servir des transports en commun, après la ´palinodie ‘ des consultations avec nos représentants pourtant très impliqués, mais à la tête d’une armée figée et muette comme celle des soldats d’argile des empereurs de Chine …
    Bougeons-nous !
    RV devant les Floralies au moment de l’ouverture de la prochaine ´cérémonie des voeux!´ , pour entrer et s’installer ensemble pour exprimer nos propres souhaits?
    A transmettre autour de vous , à ceux de vos voisins qui ne seraient pas ´branchés ´ sur le Net et/ou le site de notre comité ( vous pourriez , s’ils ne peuvent nous rejoindre, recueillir leurs desiderata, signés, sur papier, pour les présenter aux élus et technocrates concernés…
    A bientôt, j’espère!
    Bonne année (tout de même) à la communauté des authentiques habitants du quartier des ´Facs’ …

  • Meilleurs vœux également à tout le quartier des facultés.
    J’ai lu vos commentaires et je suis d’accord avec ce qui est dit. Soyons présents aux vœux de la mairie le 11 janvier aux Floralies, et disons clairement ce que nous pensons de tout cela.

    Espérons que nous serons entendus en nous exprimant de façon claire, apaisée, concertée et argumentée sur le sujet. Par contre, si nous ne sommes pas plus pris en compte ou au sérieux dans l’avenir, je crains qu’il ne faille être plus « combatifs » pour que l’on nous prenne au sérieux ?!

    • Bonsoir, Réjane,
      Merci pour votre réponse ‘solidaire’.
      Malheureusement, vous êtes la seule à avoir réagi positivement à mon appel!
      Ne parvenant donc pas à identifier, aux Floralies, les membres du CIQ que j’espérais voir regroupés autour de nos représentants, je me suis contentée d’assister, dans mon coin à l’enchaînement rituel (sous couvert de voeux adressés au « bon peuple ») de félicitations mutuelles et d’ « auto-satisfecits » proférés par nos édiles et fonctionnaires locaux…
      Une bonne partie de leur auditoire , « venu aux nouvelles » ou s’imaginant pouvoir prendre la parole ayant quitté les lieux avant la conclusion de cette « cérémonie », je n’ai pu qu’évoquer brièvement, au moment du « pot » final, auprès de quelques « hauts responsables », certaines de nos doléances communes (danger sortie Montmajour sur Brossolette, notamment)… Malheureusement, cette démarche a pu sembler isolée.
      J’espère que nous aurons l’occasion, une autre fois, de montrer plus de cohésion, et gagner en visibilité …
      Cordialement,
      Véronique D.

  • Re-bonjour,
    Quelqu’un peut-il nous renseigner sur :
    – la date à partir de laquelle le paiement du stationnement sera exigible, et son absence sujette à PV ( montant prévu?).
    – le nombre de véhicules ( ou d’abonnés, si le macaron est moblie d’un véhicule à un autre) éligibles au tarif ´résidEnt’ par ´foyer’ (définition de l’unité d’habitation : un appart’, une maison, de tant de chambres, de telle surface ?)
    – l’identité des personnes choisies par ´foyer’ qui peuvent prétendre à ce ´privilège’ … ( enfants, parents, assistant de vie du propriétaire s’il n’a pas ou plus de véhicule lui-même?)
    – les justificatifs à fournir pour obtenir preuve de l’abonnement , dans quel bureau ( on me parle du premier étage du parking Pasteur), et pendant quels créneaux horaires?
    – la nécessité (redoutée) de devoir déplacer régulièrement les véhicules que nous sommes contraints de garer dans la rue ( pour les riverains ne disposant pas de parking privé attaché à leur résidence, et se sont installés dans le quartier il y a des années ou des décennies, confiants dans le fait qu’ils pourraient, tant bien que mal, toujours finir par stationner dans un périmètre raisonnable à proximité de leur domicile, sans vivre en ´alerte permanente ´ pour vite, continuellement, aléatoirement, et par toutes conditions extérieures, aller changer de place leur ( souvent) unique moyen de déplacement pour aller gagner leur croûte, convoyer leurs enfants, ravitailler leur famille, ou se faire soigner).
    Merci pour toutes les réponses apportèes à ces questionnements de plus en plus pressants et stressants…
    Cordiales salutations à tous ( enfin …à tous ceux ´de notre côté de la balance …)!

  • L’obtention du macaron tarif résident doit il être demande auprès des services de la mairie rue Pierre et Marie Curie avec présentation carte grise du véhicule – taxe habitation du domicile et facture EDF du domicile ?
    D’autre part le coût est-il de 50% ? Comme c’est le cas pour nos voisins des autres secteurs payants ?

  • Apres lecture de l’arrêté municipal nous sommes en zone II horaire 7h30-12h et 14h-18h30 du lundi au vendredi.
    Gratuite pour 45 mn
    Gratuite le samedi ainsi que juillet et aout.
    Tarif horaire 50 centimes pour les residents ainsi que des tarifs preferenciels pour infirmiers, medecins, aides a la personne.
    Abonnement annuel 300€ mais si on a le Pass Aix en Bus il se déduit de ce
    montant. Idem pour le tarif mensuel de 30 € on peut déduire le Pass.
    Mais je ne vois pas les pièces justificatives à fournir pour obtenir le macaron resident. Merci de me renseigner.
    Cordialement

    • Concernant les horaires, j’ai regardé sur un des horodateurs de l’avenue Henri Poncet, il est indiqué : 9h-12h et 14h-18h, ce qui est différent de l’arrêté municipal et plus avantageux pour les résidents. S’agit-il des horaires définitifs ?

  • Bonjour, pour information les parcmètres sont bien en service depuis mardi 9. Les releveurs sont passés ce jour à 10h30 rue des Baux… et nous annoncent les contrôles la semaine prochaine.

  • Bonjour et meilleurs voeux à tous.

    J’ai regardé un des horodateurs de l’avenue Henri Poncet ce matin. Il est indiqué en horaires payants : 9h-12h et 14h-18h, horaires plus « avantageux » pour les résidents que ceux marqués sur l’arrêté municipal. S’agit-il des horaires définitifs ?
    Avec un abonnement résident annuel, peut-on laisser notre véhicule plusieurs jours au même endroit sans être verbalisé ?

  • Quel bonheur, le quartier est enfin apaisé, les étudiants ne tournent plus et nous retrouvons enfin des places de stationnement. Merci pour la pose des horodateurs,

  • La bonne nouvelle du jour : étant domiciliée rue Paul Néri, je n’ai pas droit à l’abonnement résident puisque la rue ne figure pas dans l’arrêté municipal !!!!!
    Quelle honte de prendre ainsi les gens pour des imbéciles ! Mme le Maire n’a certainement pas de mal à se garer elle !

    • Bonjour madame,
      Si je comprends bien, la Semepa vous a refusé l’abonnement résident car la rue Neri n’est pas listée dans l’arrêté ?

      • C’est tout à fait ça, j’ai eu la responsable ce matin au téléphone. Elle m’a dit qu’elle avait des centaines d’appels à ce propos et d’écrire à M. CHEVALIER (signataire de l’arrêté).

    • pour info, le mail que je viens d’envoyer à la Mairie du Quartier du Pont de l’ARC !!!

      « Je fais suite à ma visite de ce jour auprès de vos services.

      Je vous prie de bien vouloir faire remonter mes doléances à qui de droit à savoir :

      – J’habite la rue Paul Néri, à côté de la rue Poncet. Devant ma Résidence,
      Le MOLLAROUT,il y a quelques places de stationnement « réservés aux résidents » mais évidemment, il n’y a pas assez de places pour tous les résidents du MOLLAROUT.

      De nombreuses personnes qui n’habitent même pas le quartier viennent prendre nos places impunément… De ce fait, nous essayons autant que faire se peut de nous garer un peu plus loin, quand bien même nous devons trimbaler nos grosses courses à bout de bras….

      Du coup, si je ne peux pas me garer en bas de chez moi, je me vois contrainte d’aller poser ma voiture sur les stationnements environnants.

      J’ai donc bien évidemment eu vent de tout ce gros chambardement qui s’annonçait dans le quartier. J’ai été informée de la possibilité de se procurer un macaron « résident » pour éviter de devoir payer plein pot alors que j’habite le quartier, que je paye ma taxe d’habitation (pour la petite histoire, je ne ferai pas partie des personnes exonérées), et ma taxe foncière….

      J’ai également une carte pass transports pour me déplacer en Pays d’AIX puisque j’alterne les solutions entre le bus et la voiture.

      Ce matin, prenant une bonne résolution pour l’année 2018, je me suis rendue au Parking Pasteur à la SEMEPA pour leur demander mon très cher macaron de résidente de ce si beau quartier des facultés…

      Quelle ne fût pas ma surprise quand mon interlocutrice m’a dit que la rue Paul Néri ne figurant pas sur la liste des rues du quartier bénéficiaires de ce macaron, qu’elle ne pouvait pas me le délivrer.

      HALLUCINANT ! Je ne pensais pas jusqu’à présent que j’habitais dans une enclave isolée et qui s’était auto-proclamée VILLAGE GAULOIS !!!

      Je vous prie de bien vouloir faire remonter cette ABERRATION TOTALEMENT SIDERANTE à M. CHEVALIER.

      Dans l’attente d’une attestation de votre part comme quoi j’habite bien le quartier des facultés ou que la rue Paul Néri peut être « rattachée » à la rue PONCET afin que je puisse retourner à la SEMEPA pour pouvoir récupérer ce macaron !!!

      Etant prise entre le marteau et l’enclume, je vous informe que je ne m’acquitterai en aucune façon de quelque amende que ce soit si j’en trouve une sur mon
      pare-brise et j’irai jusqu’à faire intervenir ma Protection-Juridique si tel était le cas.

      Je vais d’ailleurs, pour faire entendre, ma voix, très certainement adhérer au Comité de mon quartier. C’est vraiment malheureux d’être victime d’une telle idiotie.

      Je vous remercie pour votre attention et vous prie d’agréer de mes sincères Salutations.

  • Rue Paul Neri réservée exclusivement aux habitants de la résidence, ce qui explique le non listage, il n’y a pas de marquage payant au sol. Les riverains des autres rues n’ont pas autorisation d’y stationner, peut être faut il la rendre en voirie publique avec accès à tous, donc payante et sur listage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.