Divers

Marianne en état de grâce

Si vous n’avez pas eu le temps de vous arrêter devant la Sous-Préfecture, voici ce que l’on peut lire sur la plaque explicative de l’œuvre d’art inaugurée le 4 juillet 2018.

Par cette œuvre, Nathalie Talec représente tous les visages de la citoyenneté, véritable allégorie des missions de la Sous-Préfecture. Ce visage, telle une Marianne qui ne cesse de se ré-inventer est un appel, une invitation esthétique à l’affirmation d’une vision contemporaine d’un humanisme à partager.

État de grâce – Nathalie Talec – 2018 – Résine, matériaux composites – commande publique réalisée dans le cadre du 1% artistique de la Sous-Préfecture d’Aix-en-Provence

Suivant l’angle suivant lequel on la regarde, la physionomie de cette « Marianne » évolue et l’impression dégagée s’en trouve modifiée.

Il faut maintenant que vous alliez voir sur place pour vous faire une idée et nous donner votre impression !

Pour en savoir plus sur Nathalie Talec.

3 commentaires

  • OUI,résine?… Quel budget pour cette résine? combien de temps va t’elle se conserver? Artistiquement quoi dire BOOF, C’a n’est pas de l’ART,le 1 pour cent doit représenter une oeuvre contemporaine représantative de l’époque.ca n’est pas le cas.

  • J’aime beaucoup cette sculpture. Quand je suis bien, elle me parait sereine. Quand je n’ai pas le moral, j’ai l’impression qu’elle ferme les yeux tellement la bétise humaine la fait souffrir. Elle peut exprimer tant de sentiments ; lorsque je l’observe, la sérénité dégagée par la pureté de ses traits apaise mon âme..

  • Une Marianne petite fille bien BCBG, virginale, sage et bien introvertie, blanche comme une endive … bof …
    C’aurait été un excellent ´ amer remarquable ´ pour signaler la présence d’un ´Couvent des Oiseaux ‘ … et pas d’une République battante contre les inégalités de tout poil …
    Comme dab’ nos sous de contribuables servent à financer des éléments qui sont censés embellir les éfifices publics et encourager ´les arts ´ et ´les artistes ´ , mais qu’est-il advenu des sculptures métalliques à évolution géométriques ( sous l’effet qui ´ornaient ´ (!) l’entrée de la Fac’ des Lettres et le fronton du Lycée Vauvenargues, avant que la rouille ne commence à en dégouliner, et qu’on se rende compte de leur dangerosité …
    Quid du sort de l’infâme ´Lego ´ multicolore installé quelque temps sur un rond-point près de l’IUT ?
    Combien tout cela a-t-il coûté, alors qu’on refuse un simple pare-vue aux habitants des Saules , mitoyens de l’abominable et HENAURME parking Schuman qui vient maintenant barrer leur horizon, à 10m des fenêtres de leurs chambres?
    Voilà un investissement valable pour préserver un peu l’esthétique de notre quartier!
    A bln entendeur, salut!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.