Divers

Une place stratégique…

… pour la secrétaire de mairie.  En effet, en tant que citoyen ou en tant qu’association, si nous avons des demandes à adresser à notre mairie annexe, la relation avec notre première interlocutrice est primordiale. À la mairie du Pont de l’Arc, nous avons la chance d’avoir une personnalité reconnue et appréciée : Madame Terras.

A l’occasion de son prochain départ à la retraite, nous avons souhaité la rencontrer afin qu’elle évoque sa carrière et nous donne plus de précisions sur ce poste qu’elle occupe depuis dix-sept ans.

Secrétaire de mairie :

Nous ne réalisons pas toujours l’importance de ce poste façonné par la personnalité de celle qui l’occupe. Madame Terras nous en a présenté toutes les facettes.

Des qualités indispensables

Si le contact humain est primordial,  le sens du service public l’est tout autant. En effet, il s’agit d’être au service de la commune ainsi que de ses habitants.
Devant faire face à de nombreux usagers et parfois à l’impatience de certains d’entre eux, garder son calme et pouvoir prendre du recul s’avèrent indispensables. Diplomatie, tact, écoute et disponibilité font partie intégrale du « job ».
Il va sans dire que l’intégrité est également primordiale.

Des tâches variées

Les fonctions sont multiples :

  • accueil physique ou téléphonique du public ;
  • gestion des salles de la mairie pour les associations ;
  • suivi (agenda, mails) des nombreuses délégations* du maire de quartier, M. Eric Chevalier, social (précarité, repas, colis de Noël…)

* Circulation, Déplacements, Stationnement ; Réglementation de la circulation et du stationnement – Voirie : Aménagements, Constructions ; Entretien de la voirie et gestion réglementaire de la voirie – Éclairage Public – Illuminations Festives – Relations avec les taxis ; Relations avec les habitants, suivi et développement du Quartier Pont de l’Arc ;

Focus sur la carrière de Mme Terras

Depuis son arrivée en 1976, Mme Terras a travaillé sous diverses mandatures :

Félix CICCOLINI (→78) ,  Alain JOISSAINS (78→83),  Jean-Pierre de PERETTI (83→89) et  Jean-François PICHERAL (89→2001), Maryse JOISSAINS-MASINI  depuis 2001 (2002 au Pont de l’Arc)

Variété des postes

Sous un statut de fonctionnaire territorial, madame Terras a occupé des responsabilités très différentes avant le secrétariat de mairie du Pont de l’Arc :
– secrétariat de direction au collège du Rocher du Dragon.
– services techniques (électricité)
– service du Protocole (1979→2002) qui gère principalement l’évènementiel

De cette dernière période, elle évoque deux moments forts :

– Le premier Téléthon télévisé en décembre 91 (Claude Sérillon ,Gérard Holtz, Michel Drucker / Philippe Laville). Pendant trois jours, la ville a connu toutes sortes d’animations, la place de la mairie était transformée en boulodrome, la place des Cardeurs accueillait une crèche vivante, les calissonniers  avaient organisé un défilé de mode avec des robes grillagées constituées d’assemblages de calissons.

– Le sommet franco-italien en décembre 1994 (François Mitterrand – Silvio Berlusconi) avec une débauche de mesures de protections aux alentours de la mairie.

Impressions et souvenirs professionnels particuliers

– En 1979 puis en 2009, Mme Terras a vécu deux périodes particulières puisqu’elle a connu le système de mise sous tutelle de la ville lors des deux annulations consécutives des élections municipales. La gestion du quotidien était alors assurée par des notables de la ville.

loto au Pont de l’Arc

– Depuis son arrivée au Pont de l’Arc, Mme Terras a continué à accorder une grande importance au suivi des associations, tâche  qui représentait une part importante de son travail lorsqu’elle était au service du protocole.

– Mme Terras a pratiqué toutes sortes de matériels, depuis la machine à ruban (et les copies carbone) jusqu’à l’ordinateur, désormais essentiel. Elle regrette de ne pas avoir été assez accompagnée lors de la transition informatique.

Cerise sur le gâteau, travaillant « à l’ancienne » , elle n’a jamais abandonné la prise de notes en sténo.


Témoignage de la Présidente du CIQ du Pont de l’Arc :

« Joëlle est une personne discrète, à l’écoute qui a toujours été présente pour accompagner le CIQ du Pont de l’arc. Elle est attentive au bon déroulé des dossiers (je pense aux différents dossiers pour organiser les manifestations festives du CIQ). C’est un appui administratif important pour nous. C’est une personne toujours souriante. Ce que je retiendrai donc en quelques mots : une personne souriante, discrète et très efficace ! »


Une fois n’est pas coutume, nous tenions à remercier et à rendre hommage aux compétences professionnelles d’une personne que chacun a pu apprécier.

Selon la formule consacrée, nous souhaitons à Mme Terras une longue et heureuse retraite auprès de ses amis et de tous les siens : mari, enfants et petits-enfants.

2 commentaires

  • Dommage que l’on ne présente pas la photo de cette dame…
    Quand au passage du tout papier à l’informatique, il a et il y a eu des millions de gens dans ce cas…
    Trop souvent, les « chevilles ouvrières » indispensables au bon fonctionnement des institutions des collectivités territoriales ou de l’administration, connaissant presque tout, ayant la main sur presque tout, sont oubliés du public, des médias et des feux de la rampe….
    Contrairement à beaucoup d’élus sur le devant de la scène et qui ne font pas grand-chose…
    Michel VIDAL

  • C’est très bien de mettre en valeur des personnes comme Madame Terras dont j’avais fortement apprécié l’efficacité pendant mon mandant de Président du CIQ des Facultés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.