Circulation

Horodateurs : bug de rentrée

A la rentrée de septembre, notre attention a été attirée par ce qui semblait être une erreur de paramétrage des horodateurs puisque ceux-ci affichaient un stationnement payant jusqu’à 19h. Renseignement pris auprès de la SEMEPA, il nous a été répondu que ce réglage correspondait à l’arrêté municipal du 7 juillet 2019.

Cet arrêté annule le précédent arrêté du 23 mars 2019. Il a pour but de modifier la liste exhaustive des voies et places soumises à stationnement payant qui y étaient répertoriées en annexes : retrait des avenues des Belges et Victor Hugo (plus aucun stationnement prévu), ajout de nouveaux emplacements (Cuques, traverse St Pierre, Tour d’Aygosi, St Mitre…).

Quelle ne fut pas notre surprise de constater que l’on imposait pour la zone 3, dont notre quartier fait partie, un changement radical des règles du jeu : augmentation de 35% de l’abonnement annuel « résident », réduction du nombre de macarons par foyer fiscal, abandon de la gratuité du mois d’août *… et ce depuis l’arrêté de mars dont nous ignorions l’existence.

Nous avons cherché à comprendre les raisons de ces modifications.

Après une relecture attentive du texte, nous avons pu constater que l’arrêté de juillet est un copié/collé modifié de l’arrêté du 23 février 2018 , qui avait aussi servi de modèle pour l’arrêté du 23 mars 2019, établissant les tarifs et conditions pour les trois zones de stationnement.
Or la délibération du 16 juillet 2018 a modifié les conditions de stationnement en zone 3.
Cette délibération ne figure ni dans l’arrêté de mars 2019, ni dans celui de juillet 2019.

Nous en avons donc  logiquement déduits que la mise à jour du copié collé a été incomplète car elle n’a pas inclus ces modification de juillet 2018.
L’oubli serait  donc involontaire.

* il y a contradiction entre la page 4 de l’arrêté (12 mois sur 12) et la page 5 des annexes (gratuité en août)


Nous ne sommes pas encore parvenus à joindre les services de M. Eric Chevalier pour valider notre hypothèse. Nous n’avons donc aucune information officielle sur ce sujet. Mais nous vous informerons le plus rapidement possible.

Mise à jour 14 septembre : contacté par téléphone, M. Chevalier nous a assurés qu’il n’y avait aucune raison pour une telle régression et qu’il allait faire le nécessaire pour un retour rapide à la normale.

En attendant que la situation soit éclaircie, ne vous rendez pas à la SEMEPA pour renouveler vos abonnements, car pour l’instant, vous risqueriez de devoir payer le prix fort.


8 commentaires

  • On nous avait averti des hauts parleurs du BHNS qui sonorisent tout le quartier? Pourquoi ce matin le 12/09/19 à 1h30 les hauts parleurs m’ont-ils réveillé? Ils ont continué à émettre une partie de la nuit. C’est dommage, la vie dans le quartier était tranquille avant tous ces « progrès » que l’on nous a imposé pour notre bien-être. Heureusement les Municipales aprochent!

    • Bonjour monsieur Giraudou,
      Renseignement pris, cette nuit a eu lieu l’installation de toutes les bornes d’information. On peut supposer que ce qui vous a dérangé était un test qui ne se renouvellera plus, il faut l’espérer !
      Bien cordialement

      • Il ne s’agit pas d’un test, puisque cette nuit toutes les 20 mn le même message « Mesdames, messieurs… » a été diffusé deux fois de suite. C’est insupportable a qui doit-on s’adresser pour se plaindre? Le même message est également diffusé pendant le journée soit 24h sur 24. Les conditions de vie dans le quartier se sont considérablement dégradées depuis tous ces « aménagements » : circulation, stationnement, accès Nord, horodateurs… et aucune solution d’amélioration ne semble en vue…

        • Bonjour m. Giraudou,
          j’ai contacté la médiatrice du BHNS(064696685) qui m’a dit que le problème était signalé : les techniciens vont baisser le volume du son en journée et le couper entre 19h et 6h. Cordialement

          • Merci pour votre intervention. Je viens également d’avoir un technicien de la métropole. Le même problème est signalé à la gare SNCF et il devrait être traité… A suivre

  • Il faut vraiment se mobiliser en masse pour protester contre les négligences, ratés et injustices choquantes qui s’accumulent depuis la mise en place du stationnement payant dans notre quartier ( exemple ô combien flagrant: la verbalisation ( 33€ , comme dab’) de la fille de notre voisine , en plein mois d’Août , malgré le panneau indiquant la gratuité , et l’impossibilité d’acheter , même par masochisme, le moindre ticket, qui avait été apposé sur les parcmètres (!), alors qu’elle, était encore au volant , moteur non coupé, et venait de s’arrêter devant le portail notre immeuble, pour prendre sa mère au passage et l’accompagner faire des courses ! Ceci après d’innombrables contredanses totalement injustifiées infligées à ma propre mère et ses voisines , qui avaient pourtant pris la peine de souscrire, avant même la mise en place du stationnement payant, à un abonnement annuel, et collé le macaron justificatif sur leurs pare-brises (!) , source d’irritation et de perte de temps inimaginables , avec déplacements réitérés jusque dans les bureaux de la Semepa, et de la Police Municipale, qui se renvoient la ´baballe ´ , question responsabilité, et finissent par vous avouer que les ´médiateurs ´ ( quelle blague, cette nouvelle appellation pour nos anciens ´contractuels’, ´pervenches ´, ´aubergines ´ , et autres colleurs de prunes …) recrutés ont des problèmes de comprenette… Et bien, là faute à qui, donc ? A ceux qui sont censés recruter ( avec notre argent de contribuables) des personnes qui ont un minimum de neurones, et de conscience professionnelle , nom d’un chien ! Genre : se donner la peine de tourner légèrement la tête pour aller voir s’il n’y aurait pas un macaron d’abonné collé bien comme il faut sur un pare-brise, ou constater qu’un conducteur est en encore en train de manœuvrer pour se garer, et n’a bien sûr pas eu le don d’ubiquité pour courir en même temps ( oui, courez, même si vous êtes perclu(e) de rhumatismes, sinon vous serez puni(e) ) jusqu’à un parcmètre qui marche, et suivre l’interminable protocole sur son clavier, puis revenir fissa déposer le précieux ticket sur son tableau de bord, en priant pour que la voiture-radar du père fouettard ne soit pas passée entre-temps ficher le véhicule comme celui d’un ´mauvais payeur’ à châtier … Ubuesque, non ?

    • Bonjour,
      Toutes les personnes concernées et sensibles à ces situations récurrentes doivent rapporter leur carte d’électeur à la Mairie.
      Vous allez voir s’ils ne règlent pas le problème en moins de deux…
      MV

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.