Événements

Festival 3 jours et plus…

Le théâtre Antoine Vitez accueille ce temps fort du jeune théâtre amateur étudiant*.
Neuf spectacles, créés au cours de cette année universitaire, y seront présentés du 4 au 8 juin.
Particularité : dans ces ateliers se sont côtoyés étudiants et habitants de notre quartier.

*le Pratik Teatr + la Direction Culture et Société + le théâtre Antoine Vitez sur les campus d’Aix et de Marseille.


Programme complet sur le site du théâtre Vitez / Réservations

Pour vous donner un avant-goût, voici les thèmes des neufs pièces :

Samedi 4 juin

19:00 Ces filles-là
Et si le centre de l’intrigue, ce n’était pas Scarlett, dont la photo nue est diffusée à toute l’école mais les filles avec qui elle a grandi, et qui maintenant la persécutent ? Et si, pour une fois, on regardait ce qu’il se passe du point de vue des harceleuses ?…

21:30 William Pig, le cochon qui avait lu Shakespeare
Mal nourri, un porc anglais dévore l’œuvre complète, reliée pleine peau, de Shakespeare. En représailles, il doit être abattu. Or il devient humain et s’échappe. Seul un petit groin trahit son origine. Recueilli par un clochard philosophe, il côtoie les exclus et veut les aider. Plein d’ambition, il rêve de changer l’humanité…

Dimanche 5 juin

19:00 Tristesse et joie dans la vie des girafes
Sa mère est morte, son père est au chômage. Girafe, 10 ans, décide de partir à l’aventure accompagnée seulement par son ours en peluche Judy Garland. Elle entame alors un parcours initiatique qui oscille entre rêve et réalité. Elle y rencontre de nombreux personnages tous en proie à leurs peurs et à leurs chagrins…

21:30 Perdre son sac
Trois voix ; une femme, partiellement laveuse de vitres, s’adresse aux passants dans la rue, parle de sa solitude, de sa colère, de la perte de son amour… Elle s’adresse au public comme si elle s’adressait au monde entier, sans gêne et sans filtre. Mais la communication peine entre ses souvenirs, ses joies et ses combats…

Lundi 6 juin

19:00 L’apathie pour les débutants
Dans les années 2000, en Suède, un grand nombre d’enfants de demandeurs d’asile deviennent subitement apathiques : ils refusent de se nourrir, ne réagissent plus, rompent tous les liens sociaux. De nombreuses rumeurs se font alors entendre. « Les enfants ne feraient-t-ils pas semblant ? » « Est-ce les parents qui empoisonnent leurs enfants ? » « Ne serait-ce pas, plutôt, la faute du gouvernement ? » Mais qui sont vraiment les coupables ?…

21:30 Comme si nous
Vendredi 23 avril 1999. Ce jour-là, les vingt-cinq enfants de la chorale du centre social de Chantoiseau disparaissent, laissant leurs accompagnateurs tout seuls sur le bord de la route. A travers une enquête, un groupe d’individus tente de répondre à la grande question : Qu’est-il arrivé à ces enfants ? Se sont-ils perdus ? Ont-ils été kidnappés ? Ont-ils fui ?…

Mardi 7 juin

19:00 Stabat mater furiosa
Quand la violence a tout pris, maison, famille, souvenir, corps, vie… il reste encore les mots. Les mots pour accuser, cracher, revendiquer, continuer d’exister. Les mots d’une poésie révoltée pour lutter face à l’homme de guerre et ne pas oublier ce qui existait avant lui. Les mots qui questionnent et refusent de comprendre…

21:30 L’enlèvement
Cette création collective basée uniquement sur le langage corporel nous plonge dans les rapports parfois houleux entre les membres d’une même famille. Celle que nous rencontrons hérite d’une forme très investie, très tranchée d’anti-fascisme. Une vue intimiste des sentiments qui peuvent fuser au sein de la sphère familiale nous est offerte de manière assez atypique : la parole s’est comme échappée. Pourtant, cette famille à beaucoup à dire. Car, aujourd’hui, un fasciste doit mourir…

Mercredi 8 juin

19:00 Nouvelles du plateau S
Un sanatorium dans la montagne accueille des patients souffrant d’un mal mystérieux. Ici le temps prend une autre forme. Cela semble parfois durer un an, parfois cela semble aussi court qu’un jour et des fois le temps perd son sens ; les pensées, les fantasmes, les mots apparaissent et disparaissent soudainement. Comme la distance entre la vie et la mort. C’est là où tu te poses la question : est-ce que je veux revenir à la vie quotidienne? Sinon qu’est-ce que je veux faire d’autre? Vivre ou ne pas vivre ?


Profitons de cette opportunité de qualité à deux pas de chez nous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.