La télécabine universitaire

Chaque année, le Plan Campus nous réserve son lot de surprises : le programme “CabinAIX” en est bien la preuve. Nous avons eu la primeur de découvrir ce projet, prolongement logique de l’installation d’Aix-Marseille-Université à la Pauliane.

Afin d’optimiser les déplacements des étudiants sur l’immense domaine universitaire, une liaison par télécabine va être installée entre la cité-U de la Pauliane, au Sud de l’Arc, et celle de Cuques, située tout en haut de la colline.

Cette ligne desservira aussi 3 stations intermédiaires : Meyran, Coton Rouge et Testas.


Le bâtiment situé au 7 Chemin du Coton Rouge, semblait être destiné à des logements. Il n’en est rien. Comme l’illustration en tête d’article le montre, il s’agit en réalité de la station intermédiaire “Coton Rouge”.

N’ayant été avertis que très tardivement d’un tel projet, le CIQ a immédiatement formulé une liste de réserves qui, nous l’espérons, ne resteront pas sans suite :

  • Un pylône de 13,50 m devrait être implanté dans le jardin du numéro 7 rue Paul Guigou. Les propriétaires nous ont affirmé qu’ils avaient volontiers donné leur accord, car ils avaient “immédiatement fait confiance aux commerciaux qui leur avaient fait très bonne impression”*. Cependant, nous nous opposons à ce qu’un tel édifice dépasse les 10 m imposés par le classement du quartier en zone UD.
  • Nous rejetons catégoriquement la condamnation définitive du passage souterrain Ferry/Guigou, fermeture que l’administration justifie par un soi-disant “double-emploi” avec la télécabine.
  • Nous refusons que les cabines disposent de fenêtres ouvrantes car, connaissant les habitudes étudiantes, les propriétés survolées deviendraient rapidement des cendriers.
  • Nous exigeons que cette ligne soit ouverte aux touristes du quartier. Les adhérents du CIQ qui proposent une offre AirBnB pourront ainsi faire bénéficier leurs hôtes d’un tarif d’abonnement préférentiel, déductible sur le forfait de stationnement en surface de zone 3.

Bien que s’appuyant sur de louables intentions (séparation nette des flux de circulations piétonnes, riverains au sol et étudiants en aérien), nous veillerons attentivement à ce que ce projet ambitieux s’intègre harmonieusement dans notre quartier…


* De plus, ils pourront l’utiliser pour y accrocher une corde à linge et/ou un filet de badminton.