Projet Aix-en-bus 2019

Suite à la réunion de synthèse après les ateliers “Aix-en-Bus horizon 2019”, voici une première mouture du projet de modification des lignes desservant notre quartier.

A noter :
– Le P+R Jeanpierre se situera sur le grand rond-point de la ZAC, route de Galice.
– La ligne 7 desservira la Pauliane (derrière le CREPS) via le futur pont de la Guiramande



Quelques remarques :

  • La desserte de l’avenue Churchill n’est plus assurée
  • L’arrêt IUT n’existe plus
  • Demande a été faite de faire passer la ligne 7 par Gaston Berger et Fourane
  •  Il sera impossible de relier : Rond-point en bas de Brossolette – Fourane – Gaston Berger – Jean Paul Coste (impact sur Centre Social JP Coste, et sur l’IUT qui n’aura aucun arrêt à côté)
  • Les arrêts de bus rue de la République sont importants pour se rendre en ville – la vie ne s’arrête pas à la gare routière ou à la Rotonde.

Ci-dessous un argumentaire détaillé (merci à Chris pour son élaboration)

les personnes qui font les choix ne sont sûrement pas

Je sais qu’il y a une logique à ces projets de changement de lignes bus, mais les personnes qui font les choix ne sont sûrement pas :
– des personnes âgées,
des parents avec des enfants en bas âge,
– des personnes avec des paquets/sacs lourds,
– des personnes fatiguées,
– des personnes avec peu de temps pour se rendre de A à B,
et je crois que nous allons perdre beaucoup du point de vue pratique.

Plusieurs réactions/remarques que j’ai entendues ces derniers mois de la part des responsables lors des réunions me font penser cela :

1er Ex : la plainte sur la suppression de l’arrêt Santo Estello a été reçue dans l’indifférence totale – « ça ne fait que quelques centaines de mètres en plus pour aller à Schuman ou Facultés» ; mais les personnes citées ci-dessus ont peut-être déjà fait plusieurs centaines de mètres en sortant de chez eux pour arriver à Santo Estello.

2ème Ex : « Dans la nouvelle logique il y aura beaucoup de correspondances pour minimiser le nombre de bus sur des axes très fréquentés ». Ceux qui ont l’habitude de prendre des bus savent que les correspondances tuent le côté pratique de prendre le bus – avec des fréquences de bus toutes les 10-15 minutes il faudra peut-être doubler ou tripler le temps de trajet par rapport à une ligne directe. Et la nécessité pour les bus de respecter l’horaire exact sera encore plus importante, mais ne sera pas meilleure que maintenant (en dehors du BHNS peut-être).

3ème Ex : La nouvelle logique semble basée sur l’idée qu’une personne part du point A (chez elle) le matin, va au point B (son travail / école / fac) et retourne au point A le soir. Mais il existe aussi le besoin de faire A > B > C > A > D etc. dans la même journée. Ce genre de déplacement deviendra très compliqué avec la suppression de certains arrêts ou rues desservies.
A mon avis, l’utilisation de la voiture ne sera pas réduite autant qu’espérée avec les propositions pour 2019 que nous avons devant nous.


D’autres réunions de concertations avec les CIQ sont envisagées. Nous attendons donc vos commentaires et propositions avec intérêt.


Pour consulter le compte-rendu détaillé et/ou le détail de cette présentation :

lien vers notre page “Transports”, puis “archives de notre groupe de travail”.